Les États-Unis au contrôle de l'Internet québécois

02 novembre 2020

Dans l'éventualité de soulèvements contre le résultat des élections, croyez-vous que le gouvernement américain pourrait "tirer la plug" de l'Internet en utilisant comme prétexte la sécurité nationale? Il s'agit d'un des pouvoirs octroyé au président. Sans nécessairement rendre inutilisable l'ensemble des infrastructures de télécommunication, on pourrait provoquer des pannes importantes des services aisément.

All that is necessary for the exercise of these huge powers is a “proclamation by the President” of “national emergency” in the case of broadcast stations and mobile phones, or the “interest of the national security” for the internet or telephone networks. The statute also gives the president the power to suspend or amend FCC regulations.

Le président Trump est même allé jusqu'à menacer de fermer certains médias sociaux qui ne feraient pas son affaire.

Ça s'est fait ailleurs

Par différents moyens, ça s'est fait en Égypte, en Iran, (très régulièrement jusqu'à récemment) en Inde, en Russie ou même en Biélorussie grâce à une firme américaine mais dénoncé par le Canada.

C'est une technique qui semble populaire en temps d'élection: depuis le début du mois d'octobre 2020, des manifestations causées par des élections ont provoqué des interruptions de service dans 4 pays différents.

Solutions pour reprendre le contrôle

Des serveurs plus localisés et hébergés ici pourraient offrir aux communautés québécoises des services dans n'importe quelles circonstances. Des infrastructures décentralisées, soit de différents fournisseurs de services et d'accès Internet qui bénéficient d'une gestion plus localisée, permet aussi de garantir des communications plus robustes en minimisant les goulots d'étranglement dans l'échange de connaissances.

Similairement à la tendance d'avoir une maison autosuffisante, il faut que les citoyens considèrent avec la même importance le contrôle et l'indépendance sur ce partage d'idées. Il faut miser sur l'autonomie numérique pour que le web demeure réellement libre afin de garantir que tous puissent accéder aux connaissances qu'ils désirent lorsqu'ils le désirent.

Dans l'éventualité où la politique américaine influençait nos méthodes de communication, le serveur Pleroma et Matrix de Technodruide, ainsi que les instances de Fedi.quebec seraient toujours accessibles. Pourquoi? Ils sont hébergés ici, au Québec!